fond.png

Initiative SOS Tardigrades

CORTE Coronavirus relaie l'initiative SOS Tardigrades qui vise à aider concrètement les étudiants en détresse en ces temps de pandémie.

Vos êtes anciens étudiants, enseignants et anciens enseignants ? N'hésitez pas à rejoindre cette initiative et à vous manifester en vous inscrivant sur leurs contacts email et Facebook « SOS Tardigrades »

Contact : sostardigrades@gmail.com

Facebook : 

https://www.facebook.com/sos.tardigrades

Le texte de l'appel et les signataires sont consultables ci-dessous :

APPORTONS UN SOUTIEN CONCRET AUX ETUDIANTS EN DÉTRESSE !


Entre famille et emploi, les étudiants souffrent ; ils sont vulnérables, on l’avait oublié. La pandémie Covid-19 désorganise leurs études et leurs stages, souvent les précarise économiquement et les prive de leur principale ressource : la vie étudiante. La détresse des étudiants est immense aujourd’hui : ils sont nombreux à se trouver dans les trous de la raquette et à risquer de décrocher. Les lycéens commencent à se poser des questions. Les organisations étudiantes se mobilisent sur leurs revendications et en même temps elles ont à gérer une multitude de problèmes. Les profs et les facs font ce qu’ils peuvent, mais c’est compliqué, surtout pour les grandes universités. L’Etat fixe les règles de la politique sanitaire et détient les solutions économiques, mais il a ses limites aussi. Il n’est pas en mesure d’apporter le soutien personnalisé et de qualité dont les étudiants ont besoin immédiatement. On ne peut pas tout lui demander, c’est à la société, c’est à nous-mêmes de bouger, par solidarité et par efficacité ! Nous lançons cet appel !

Nous, diplômés de l’enseignement supérieur, de tous âges, statuts et disciplines, sommes prêts à aider bénévolement des étudiants en détresse et à limiter le gâchis. Nous sommes parfois déjà engagés dans cet effort par nos fonctions. Nous appelons largement tous nos collègues anciens étudiants, enseignants et anciens enseignants à rejoindre notre initiative et à se manifester en s’inscrivant sur nos contacts email et Facebook « SOS Tardigrades »*. Nous les présenterons sur une plateforme Internet accessible à tous (Facebook et ONG) où les étudiants pourront les contacter selon leur profil.

Nous proposons, à distance évidemment :

  • Un soutien académique portant sur le contenu des études

  • Un soutien méthodologique pour les examens et les études en solo

  • Un soutien pour sortir de l’isolement et de la perte de l’envie

Si chacun d’entre nous, dans sa discipline, peut aider de 3 à 10 étudiants pour le second semestre, nous soutiendrons des centaines, des milliers d’étudiants !


Contact : sostardigrades@gmail.com


Les signataires de l’appel :

Christel Alvergne, universitaire, économie Bordeaux, experte Afrique, UN New York ; Jean-Louis Auriault, INP, physique/mécanique, Grenoble ; Danielle Bassez, professeur agrégée, philosophie/grec moderne, Orléans ; Jack Bernon, INSEEC, santé/travail, Lyon ; Marc Boulon, INP, physique/mécanique, Grenoble ; Lise Bourdeau-Lepage, universitaire, géographie/économie Lyon ; Anthony Brossard, kinésithérapeute, Grenoble ; Eric Brunat, universitaire, économie, Savoie-Mont Blanc ; Jean Caune, universitaire, sc. de la communication, Grenoble ; Armand Chanel, universitaire, sciences sociales, Grenoble ; Bénédicte Corvaisier-Drouart, directrice générale CROUS Grenoble-Alpes ; Felix Darve, INP, physique/mécanique, Grenoble ; Myriam Donsimoni, universitaire, économie, Savoie-Mont Blanc ; Nicole Dufour, INSEE, Statistiques administratives, Paris ; Philippe Douillet, universitaire/Anact, droit social, Lyon ; Jacques Fontanel, universitaire, économie, Grenoble ; Anne-Marie Gallet, infirmière, consultante GRH/Anact, Lyon ; Laura Guéorguiéva, jeune docteure, économie, Savoie-Mont Blanc ; Jacques Joyard, universitaire, biologie, Grenoble ; Kirsten Koop, universitaire, géographie, Grenoble ;

Alice Nallet, avocate, Grenoble ; Rolande Ponsard, lettres modernes, Nice ; Xavier Richet, universitaire, économie, Paris ; Thierry Rousseau, universitaire, sociologie, Paris ; Ivan Samson, universitaire, sciences de gestion, Versailles ; Ahmed Silem, universitaire, économie, Lyon ; Florence Siméon, consultante GRH/orientation, Paris ; André Torre, directeur recherche INRAE, Paris ; Geneviève Trouiller, psychosociologue du travail, Lyon/IEP Paris ; Gerard Vivier, universitaire, mathématiques/informatique, Grenoble.


*Le tardigrade est un animal extraordinaire, qui résiste à tout et devient symbole de la résilience.

 
virus-4915859_1920.png

APPEL

Appel à constitution d’un collectif de travail interdisciplinaire
en sciences humaines et sociales

 

CORTE


Consultation interdisciplinaire pour l’Etude de l’impact du COronaVirus sur les Territoires et les Espaces



Suivre, documenter et anticiper collectivement et de manière interdisciplinaire les conséquences de la pandémie de Coronavirus sur nos modes de vie, nos organisations et nos territoires


Un constat implacable

Le 12 mars, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié de « pandémie », l'épidémie du Covid-19, qui a déjà contaminé plus de 300.000 personnes dans le monde depuis décembre 2019. Après la Chine, la Corée, l’Italie, plus de 150 pays sont désormais concernés. Face à cette crise sanitaire majeure, à des vitesses et selon des modalités différentes, les pouvoirs publics multiplient les mesures : annulation des rassemblements, fermetures des écoles, des universités et des frontières, confinement des personnes, interdictions de déplacements. Entre début de panique et discours rassurant le virus se répand. Chacun en est désormais convaincu : cette épreuve à laquelle nous sommes désormais confrontés n’a rien d’anecdotique. Après avoir observé la crise de loin, s’être inquiété de son arrivée, on constate que la pandémie frappe désormais partout autour de nous, dans nos territoires, nos organisations, nos familles, bouleversant nos rythmes de vie quotidiens.


Des conséquences

La question la plus urgente concerne les évolutions de la pandémie : quels sont les impacts du confinement, quelles sont les mesures de distanciation, quelle est l’importance de la proximité ou de la distance sociale, quelle est la vitesse de propagation, quelle est la valeur des mesures prises dans les différents pays ? Mais une autre interrogation pressante concerne les mutations susceptibles d’être engendrées par cette crise sanitaire inédite. Dans quels nouveaux mondes allons-nous vivre ? Quels impacts sur les territorialités locales, nationales et européennes ? Quelles évolutions des représentations des groupes et des minorités, des catégories liées à la maladie (personnes fragiles, personnes âgées) ? Dans quelle mesure les modifications transitoires mises en place et les contraintes qu’elles introduisent dans les situations institutionnelles (télétravail, enseignement, gestion des flux médicaux etc) vont-elles marquer les évolutions de ces fonctionnements, des accélérations, des bifurcations ?


Des hypothèses à explorer ensemble

Quelles sont les dimensions spatiales de la diffusion en cours, leur impact sur les distances ou proximités sociales ? Quels sont les effets de la proximité géographique ?

Mais aussi quels seront les impacts à plus ou moins long terme sur l’économie, la politique, l’environnement, le social, la culture, les mobilités, les territorialités, les interactions sociales et l’espace public.

Entre menace et imprévisibilité, on peut d’ores et déjà imaginer des chantiers sur la panique, les mécanismes d’immunisation, les tactiques et stratégies d’anticipation et d’adaptation décentralisées ou non, développées à différentes échelles et par différents acteurs, sur la conduite et le management différentiel de la crise. On peut aussi s’interroger sur les conséquences réelles ou symboliques à plus long terme de la crise sanitaire, des mesures de fermeture des frontières et de distanciation sociale comme des formes de « démondialisation » voire de « démodernisation », sur nos modèles de production et de consommation et sur la relocalisation d’activités. Pourront être également questionnées les conséquences de cette urgence sanitaire sur les équilibres internationaux, la redéfinition des rapports entre l’Etat et les collectivités locales, les politiques, le public et le privé, le marché et le régalien, sur les libertés, l’environnement, l’espace public, la numérisation et le déploiement des technologies de l’information et la communication, l’hospitalité, la convivialité, l’entraide, l’isolement, les solidarités, le télétravail, la fabrique et la gestion de la ville de demain, l’isolement des espaces ruraux.

Ce collectif aura aussi à préciser ces hypothèses, champs, terrains, outils et méthodes d’intervention. Des monographies comparées pourraient être envisagées sur des villes et zones rurales particulières à de fins de suivi sur le moyen et long termes.


Une proposition d’approche interdisciplinaire

Toutes les disciplines en sciences humaines et sociales sont concernées par ce projet : sociologie, anthropologie, histoire, géographie, urbanisme, psychologie, économie, aménagement, sciences politiques, gestion, communication… Au-delà de cette interdisciplinarité, nous souhaitons ouvrir le collectif de recherche à des acteurs et professionnels concernés dans la gestion de crises, la culture, l’entreprise, les ONG et d’autres secteurs de la société.

Invitation à publier sur la plate-forme CORTE

Nous vous invitons à diffuser largement cet appel autour de vous,  et de nous contacter au plus vite par courriel à l’adresse suivante : lucmarcg@gmail.com. Il vous suffit d’indiquer vos noms, prénoms, disciplines, organismes de rattachement, ainsi que le thème sur lequel vous souhaiteriez travailler. Vous pouvez également nous faire des suggestions en termes de thématiques, d’angles d’approches, de terrains, de méthodologies ou d’outils.


Nous vous proposons également de publier vos contributions sur le site. Merci de les envoyer à la même adresse : 

corte.coronavirus@gmail.com


Luc Gwiazdzinski

Géographe, Université Grenoble Alpes,

André Torre

Economiste, Université Paris-Saclay


Thématiques

Confinement / Isolement

Distances de sécurité

Vitesse de propagation

Frontières

Mesures sanitaires

Recherche de vaccin ou de médicaments

Contamination

Risques

Démondialisation ?

Donnée statistiques

Témoignages / verbatims

Comparaisons internationales